Piercing génital – Wikipedia

Piercing génital – Wikipedia

Image de gauche alt texte

Femelle piercing génital: piercings Néfertiti (au centre) et Christina

Bonne image alt text

Mâle piercing génital: Prince Albert Piercing

Piercing génital est une forme de perçage corporel qui consiste à percer une partie des organes génitaux, créant ainsi un endroit approprié pour porter différents types de bijoux. Néanmoins, le terme peut également être utilisé pars pro toto pour indiquer tous les perçages corporels dans la région de l'anus, du périnée, des organes génitaux et du pubis, y compris les perçages comme l'anus, le guiche et le pubis qui ne comportent pas de perforation des organes génitaux. Les piercings génitaux peuvent être faits chez les hommes ou les femmes, avec différentes formes de piercings disponibles. L'embellissement et l'individualisation constituent le motif principal des deux sexes. En outre, certains piercings améliorent le plaisir sexuel en augmentant la stimulation.(1)(2)(3) Les piercings génitaux peuvent être trouvés dans de nombreuses sociétés tribales, en particulier en Asie du Sud et de l'Est, où ils font partie de la pratique traditionnelle depuis l'Antiquité. Les premiers enregistrements de piercing génital se trouvent dans la Kama Sutra cela a été écrit il y a plus de 2000 ans.

L'histoire(modifier)

Le lieu de patrimoine traditionnel des piercings génitaux est supposé être l’Asie du Sud-Est, des piercings traditionnels étant trouvés dans des tribus allant de l’Inde à Bornéo. Les piercings des organes génitaux ont une longue tradition, avec des sources mentionnant l'Apadravya, un piercing génital masculin, déjà dans le Kama Sutra (deuxième siècle).(4)

L'ampallang, un piercing similaire (qui passe horizontalement dans le gland au lieu de verticalement), se trouve dans différentes tribus du Sarawak et du Sabah sur l'île de Bornéo. Les piercings génitaux ont été introduits pour la première fois dans les pays occidentaux par un rapport ethnographique réalisé par des explorateurs comme au 19ème siècle. L’explorateur néerlandais Anton Willem Nieuwenhuis décrit dans ses archives ethnographiques Centraal Bornéo: reis van Pontianak naar Samarinda – documentant son voyage à Bornéo en 1897 – la procédure d'un piercing à l'ampallang:

Image de gauche alt texte
Les Fakirs indiens, dont l'un porte un gros bijou à travers un piercing à l'ampallang, entre 1870 et 1880
Bonne image alt text
Deux Kenyah-Dajaks, tous deux avec des clous de style barbell en piercing à l'ampallang – Bornéo, 1920

"Les jeunes hommes à travers le tatouage, car il est effectué par eux dans une mesure limitée, beaucoup moins que les femmes à souffrir pour cela, mais ils doivent pour obtenir leur pleine virilité, sujet d'une autre épreuve, à savoir le le gland du pénis. Cette opération se déroule comme suit: premièrement, le gland est rendu anémique en pressant entre les deux bras d’une bande de bambou repliée. A chacun de ces bras sont opposés les uns aux autres là où il faut des ouvertures à travers lesquelles, après le gland pressé rond, deviennent moins sensibles à une aiguille de Kapfernen aiguë; autrefois était utilisé à cet effet un bâtons de bambou pointu. Le bambou et la pince sont retirés au moyen d'un cordon attaché à la broche laissée dans l'ouverture jusqu'à ce que le canal soit guéri. Plus tard, la broche de cuivre (utang) est remplacée par une autre, généralement par l'intermédiaire d'une boîte de conserve, qui est portée à tout moment, ne faisant que de gros travaux ou des opérations épuisantes de la broche en métal un carré de bois. Les hommes particulièrement courageux jouissent, avec la prérogative du chef, de pouvoir porter le pénis un anneau dans les écailles de la coupe du pangolin et les dents contondantes sont occupées; parfois, ils peuvent aussi être croisés avec le premier canal, un second par le gland. Exercice En plus des Kayan eux-mêmes, pratiquez cet art dans de nombreux Malais des Kapuas supérieurs. La douleur ressentie pendant la chirurgie ne semble pas être très violente et elle n’a que rarement des conséquences graves, bien que, jusqu’à la guérison, elle prenne souvent un mois. "(5) – Anton Willem Nieuwenhuis

Le perçage des organes génitaux est devenu une tendance éphémère à la fin du XIXe siècle, en particulier pour les classes supérieures de la société: "C’est à l’époque victorienne que la pratique du perçage corporel a refait surface dans le monde occidental. De nombreux hommes et femmes la royauté victorienne a choisi de recevoir des piercings au mamelon et aux organes génitaux. "(6)

Cependant, la popularité a de nouveau diminué, les piercings génitaux devenant assez rares dans le monde occidental jusqu'à la seconde moitié du 20e siècle. Dans les années 1970, ils ont été introduits dans la communauté émergente de la modification corporelle par les premiers pionniers du piercing, tels Jim Ward et Doug Malloy, dont beaucoup étaient associés au légendaire studio de piercing The Gauntlet à Los Angeles. Avec l'avènement de Piercing Fans International Quarterly en 1977, des informations sur les piercings génitaux sont devenues disponibles pour une communauté plus large. Les piercings génitaux ont ensuite été portés par le mouvement primitif moderne qui s'est développé au cours des années 1980 dans la région de la baie de San Francisco. Cependant, jusqu’au 21ème siècle, le piercing génital était confiné à une sous-culture de modification corporelle.

Image de gauche alt texte
Bonne image alt text

Tout comme les piercings au mamelon,(9) Les piercings génitaux sont devenus de plus en plus populaires et font partie de la culture dominante au cours de la deuxième décennie du 21e siècle, avec le soutien des personnes «gentilles et normales».(dix) De nombreuses célébrités telles que Christina Aguilera,(11)Fantasia Barrino,(12)Pete Doherty,(13)Lady Gaga,(14)Janet Jackson,(15)Lenny Kravitz,(16)Katarina Waters,(17) ou Pete Wentz,(14) ont déclaré qu’ils avaient ou prévoyaient avoir des piercings génitaux. Les piercings génitaux ont de nos jours une demande croissante, en particulier chez une population jeune, adulte et âgée d'université.(18)(19)(20)

En ce qui concerne les piercings génitaux (féminins), Marilyn W. Edmunds, professeure clinicienne auxiliaire à la Johns Hopkins University, a déclaré: "Les femmes qui pratiquent des piercings génitaux ne font plus partie de la frange sociale ou de la culture" punk "qui expérimentent des comportements qui sont «socialement provocateurs». Au cours des 30 dernières années, le piercing génital est devenu une pratique courante et les femmes s’y engagent pour diverses raisons. "(21)

Cependant, selon Chelsea Bunz, perceur professionnel du Royaume-Uni, la nette augmentation de la popularité pourrait aussi être un effet de plus en plus de gens parlant ouvertement de leurs piercings génitaux: "Je pense que le piercing génital a toujours été populaire – il est juste discuté plus ouvertement ces jours, ce qui le rend de plus en plus acceptable pour le grand public. Des gens de toutes les classes et de toutes les professions les ont (…). "(22)

Les motivations(modifier)

Comme les piercings au sens large, les piercings génitaux sont souvent faits pour des raisons esthétiques et comme expression du style personnel. De plus, certains types de piercing génital (mais pas tous) augmentent la sensibilité et procurent une stimulation supplémentaire lors des rapports sexuels ou de la stimulation. Selon un rapport d'expert d'Elayne Angel, expert en association de professionnels du piercing, ancien pionnier du body piercing, ancien membre du Gauntlet et inventeur de plusieurs piercings génitaux tels que la fourchette et le lorum, les motivations et les préférences de chacun sont très diverses:

Image de gauche alt texte
Bonne image alt text
La gauche: Avec seulement une stimulation supplémentaire mineure, le piercing Christina est principalement fait pour des raisons esthétiques. Droite: Au-delà de l'esthétique, l'Apadravya peut améliorer la stimulation sexuelle des deux partenaires.

"Beaucoup d'adultes sont intéressés par le piercing génital, mais ne savent pas vraiment laquelle des nombreuses options choisir. Ils veulent savoir quel est le" meilleur piercing ", mais il n'y a pas de réponse" unique ". Cela dépend. sur de nombreux facteurs et sur des désirs et des préférences très individuels (sans même introduire l'anatomie individuelle dans la discussion pour le moment.) Pour certains clients, l'aspect le plus important est que le piercing plaît à leur partenaire, tandis que d'autres ont pour priorité d'accroître leur propre sensation dans un domaine particulier. Certains veulent celui qui montrera le plus, d'autres guériront le plus rapidement, d'autres en voudront un qui saignera le moins! Et ainsi de suite. Vous devrez interroger chaque client pour déterminer les motivations et les attentes spécifiques piercing génital. Renseignez-vous sur le (s) piercing (s) qui présentent un intérêt – et pourquoi? stimulation ou esthétique une motivation primaire? La stimulation est-elle plus importante pour le percé, ou le percé souhaite-t-il cette sensation davantage pour son / sa partenaire? Il y a ensuite des détails plus profonds à explorer (pardonner l'expression), comme par exemple si l'objectif est d'augmenter la sensation pendant la pénétration ou d'augmenter la stimulation du clitoris. (…)(23) – Elayne Angel

Raisons esthétiques(modifier)

La motivation peut être limitée purement au goût esthétique. Comme tous les autres types de piercing, les piercings génitaux sont décoratifs et attrayants pour les personnes qui les portent. Violet Fenn de Métro «Pour moi personnellement, c’était une pure esthétique, j’aime bien son apparence. Même si j’ai été la seule personne à avoir jamais vu mon piercing, j’aimerais le faire de la même manière que j’ai aimé peindre des ongles de pieds – quelque chose de joli pour mon plaisir personnel. "(22)

Culture et style de vie(modifier)

Cultures traditionnelles(modifier)

Dans beaucoup de cultures traditionnelles, ces piercings sont utilisés comme rite de passage à l’adolescence et marquent symboliquement et littéralement l’entrée dans le monde des adultes et servent de marqueur de l’identité culturelle. Semblable à la circoncision à motivation religieuse, il peut être considéré comme une "purification de la chair" et un signe corporel commun aux membres de la même foi. Ces significations traditionnelles de la modification du corps ont été rétablies dans la société occidentale contemporaine par le primitif moderne. Inspirée par des récits ethnographiques de pratiques tribales, cette sous-culture a adopté le piercing génital en tant qu’individuation et spiritualité.(24)

Société occidentale contemporaine(modifier)

De nos jours, la plupart des gens qui recherchent des piercings génitaux ont le sentiment que l’unicité et le non-conformisme prévalent.(25) Dans une étude menée en 2015, qui évaluait un ensemble de données qualitatives de 484 auto-déclarations et caractéristiques des hommes et des femmes atteints de piercing génital, est parvenue à la conclusion que:

«Bien qu’en soi aucune de ces conclusions n’indique nécessairement que les piercings génitaux renforcent et valident les normes sexuelles et sexuelles traditionnelles, l’ensemble de notre interprétation de ces découvertes semble aller dans cette direction et, à tout le moins, ne donne aucune raison de croire que piercings génitaux offrent tout type de résistance à ces normes. Ainsi, bien que nous n'écartions pas automatiquement les conclusions et les arguments de recherches antérieures, nous supposons que les significations sociales et culturelles des piercings génitaux ont changé, de sorte que, bien qu'autrefois, les personnes ayant des piercings génitaux aient effectivement perçu leurs piercings comme des marqueurs de Résistance ou signes d’individualité ou d’identité sous-culturelle, les piercings génitaux ne sont aujourd’hui qu’un autre type traditionnel et assez conventionnel de décoration du corps et de parure (…) Nos recherches semblent concorder avec la possibilité que les piercings génitaux soient bien sur leur chemin vers l'acceptation populaire et à la mode. "(26) – Jeremy N. Thomas, professeur de sociologie

Plaisir et sensation accrus(modifier)

De plus, les piercings génitaux peuvent augmenter le plaisir sexuel pendant la masturbation, les préliminaires et les rapports sexuels. Bien que les piercings génitaux féminins ne le fassent que pour les femmes qui les portent, les piercings génitaux masculins peuvent améliorer la stimulation à la fois pour les personnes portant les bijoux et leur partenaire en stimulant à la fois le gland du porteur et la paroi vaginale ou l'anus du partenaire pénétré. En raison de la physiologie génitale, les femmes semblent avoir plus de plaisir sexuel, des leurs, ainsi que des piercings génitaux de leur partenaire.

Pour le partenaire sexuel(modifier)

Cet effet est notamment rapporté pour les piercings traversant le gland: le piercing à l'ampallang et à l'apadravya. Les femmes du Dayak au Sarawak, à Bornéo, préfèrent les hommes avec un ampallang, affirmant que des relations sexuelles sans elles seraient ennuyeuses:

Photographie historique d'un Dayak avec un piercing à Ampallang (en haut), vue détaillée d'un bijou traditionnel (en bas)

Paolo Mantegazza a déclaré: «Les femmes Dayak ont ​​le droit d'insister sur l'ampallang et si l'homme ne consent pas, elles peuvent demander la séparation. Ils disent que l'étreinte sans cet appareil est du riz ordinaire; avec c'est du riz avec du sel. "(27)}}
Selon un autre article de l'anthropologue Tom Harrisson, qui a passé une grande partie de sa vie à Bornéo et interrogé des autochtones sur l'ampallang traditionnel; Il a déclaré: "Ce dispositif a pour fonction, superficiellement, d'ajouter au plaisir sexuel des femmes en stimulant et en prolongeant les parois internes du vagin. Il est, selon mon expérience, résolument efficace."(28)

Pour la personne transpercée(modifier)

Pour les hommes, les piercings qui stimulent l'urètre sensible, que ce soit lors d'une masturbation ou d'un rapport sexuel, augmentent les sensations.(2)
Les piercings génitaux féminins qui sont supposés améliorer le plaisir sont les piercings qui passent à travers ou à proximité du clitoris, c'est-à-dire le piercing au clitoris et le piercing au capuchon du clitoris.(1) Dans une étude empirique menée à l'Université de South Alabama, les auteurs ont rapporté une relation positive entre le perçage vertical du capuchon du clitoris et le désir, la fréquence des rapports sexuels et l'excitation sexuelle.(29) Toutefois, cela peut dépendre de nombreux facteurs tels que le placement des bijoux et l'individu. On sait que le perçage du triangle est très agréable en stimulant le dessous du gland du clitoris, une zone qui n’est généralement pas stimulée du tout.(30)

Risques potentiels pour la santé(modifier)

Comparable à d'autres piercings, une hygiène inadéquate au cours du processus de perçage présente un risque de transmission de maladies à diffusion hématogène et peut provoquer une infection pendant le processus de guérison.

Certains médecins pensent que les piercings génitaux masculins augmentent le risque de transmission des MST en rendant moins efficaces les barrières sexuelles protégées (préservatifs).(31)(32)(33) La plupart des perceurs professionnels et des amateurs d’art corporel croient que ces risques sont surestimés ou inexistants. Dans deux enquêtes, 5% à 18% des hommes atteints de perçages génitaux ont signalé des "problèmes d'utilisation de préservatifs" non précisés, bien qu'il soit difficile de savoir combien de ces hommes utilisaient régulièrement des préservatifs.(34) Il n’existe aucune preuve concluante que les porteurs de piercings génitaux sont plus susceptibles de contracter des infections sexuellement transmissibles.(34)

Suivi(modifier)

Le temps nécessaire pour guérir complètement un piercing génital varie énormément, en fonction du site de piercing et des caractéristiques individuelles: il peut aller de une semaine à six mois. Jusqu'à guérison complète, des préparations devraient être faites contre les causes possibles d'infection, telles que le nettoyage approprié quotidien. Les personnes qui ont des piercings frais devraient s'abstenir de toute activité sexuelle pendant les premiers jours et devraient également utiliser des barrières de protection physique telles que les préservatifs jusqu'à ce que le piercing soit complètement guéri.

Considérations légales(modifier)

Les lois des autres pays varient. Dans de nombreux pays européens, les mineurs doivent apporter un formulaire de consentement signé ou être escorté par un tuteur légal. Même dans les pays où aucune loi ne réglemente le perçage génital chez les mineurs, de nombreux perceurs s'abstiennent de le faire (le développement physiologique n'étant pas achevé chez les mineurs). Aux États-Unis, il est interdit de percer les organes génitaux de personnes âgées de moins de 18 ans.

Types de piercing génital(modifier)

Piercings génitaux masculins(modifier)

Les sites de perçage possibles sur les organes génitaux masculins incluent le gland, la peau de la tige du pénis, le scrotum ou le périnée.

Gland du pénis(modifier)

Les piercings à travers le gland du pénis incluent l'ampallang, qui passe horizontalement, et l'apadravya, qui passe verticalement à travers le gland. Le piercing Prince Albert est situé sur la face ventrale (dessous) du pénis immédiatement derrière le gland, tandis que le piercing Prince Albert inversé passe par le côté dorsal (supérieur) du gland. La dydoe traverse le bord coronal du gland. À l'exception de la dydoe, tous ces piercings traversent traditionnellement l'urètre. Ceci est préféré car le temps de guérison et l'incidence de l'infection sont réduits par le flux d'urine stérile.(35)

Ces piercings fournissent une stimulation accrue pendant les rapports sexuels à l'homme (qui porte le piercing) ainsi qu'au partenaire. Les piercings dans la tête, ou le gland, sont les piercings génitaux avec les preuves historiques les mieux documentées.(36)

Peau du pénis et du scrotum(modifier)

Le piercing prépuce traverse le prépuce du pénis du côté dorsal, ventral ou latéral. Il est nécessaire que le mâle ne soit pas circoncis. Le perçage du frein passe à travers le frein pénien, un petit pont de peau qui relie le gland à la peau de la tige. Cette partie anatomique fait également souvent défaut chez les hommes circoncis. Le piercing à la hafada est situé sur la peau du scrotum. En tant que version intermédiaire entre frenulum et hafada, le lorum piercing (low freneuh) est assis au point de connexion du pénis et du scrotum. The Jacob's Ladder est une échelle allant du frein au scrotum. Le guiche piercing est un piercing sur le périnée. Ces piercings jouent un rôle moins important dans l’ajout de stimulation et ne remplissent plus ou moins un but décoratif.

Piercings génitaux féminins(modifier)

Chez les femmes également, diverses parties anatomiques peuvent convenir aux piercings. Ceux-ci incluent le mons pubis, le capuchon clitoridien, les grandes lèvres (interne et externe) et le vestibule vulvaire (qui est la zone entourant l'ouverture vaginale).

Clitoris et clitoris(modifier)

Le gland du clitoris lui-même peut être percé. Comme cette partie anatomique est souvent trop petite, ce piercing n’est pas très courant. En revanche, le perçage du capuchon clitoridien est le perçage génital le plus courant chez les femmes de corps. Il peut être appliqué horizontalement et verticalement. Le perçage profond du capuchon est une variante du perçage du capuchon clitoridien qui passe plus profondément à travers le capuchon clitoridien. Le piercing Isabella traverse verticalement la tige du clitoris et est assez compliqué à percer.

Labia et vestibule vulvaire(modifier)

Le piercing aux lèvres peut être appliqué aux grandes lèvres ou aux petites lèvres. Le piercing Triangle est situé à l'extrémité ventrale des petites lèvres, au point de transition entre les grandes lèvres et le capuchon clitoridien. Il fonctionne horizontalement, en partie sous la tige du clitoris. À travers le bord dorsal du vestibule vulvaire passe le piercing à la fourchette. Une version moins commune de la Fourchette est le piercing Suitcase, qui peut être considéré comme une Fourchette profonde (elle entre par le périnée). Le piercing Princess Albertina, la version féminine du piercing Prince Albert, qui traverse la paroi ventrale (inférieure) de l'urètre, est également assez rare.

Mons pubis(modifier)

Le piercing Christina est un piercing superficiel situé dans la partie supérieure du pubis, à la croisée des grandes lèvres. Il est similaire au piercing Néfertiti, qui peut être perçu comme une combinaison entre le piercing au capuchon clitoridien vertical et le piercing Christina.

Piercings génitaux unisexes(modifier)

Les piercings corporels qui n'impliquent pas une perforation des organes génitaux mais qui sont désignés par convention comme des "piercings génitaux" peuvent être portés par les deux sexes. Ceux-ci incluent le piercing pubien, situé au-dessus du pénis chez les hommes et celui de Mons chez les femmes (comparable au piercing Christina, mais horizontalement). Le piercing au guiche traverse le périnée horizontalement, tandis que le piercing anal passe à travers l'anus.

Voir également(modifier)

Liens externes(modifier)

informations générales(modifier)

Procédures de perçage étape par étape(modifier)

Études de recherche(modifier)

  • Anderson, W.R .; Summerton, D.J .; Sharma, D.M .; Holmes, S.A. (2003). "Le guide de l'urologue sur le piercing génital". BJU International. 91 (3): 245-251. doi: 10.1046 / j.1464-410X.2003.04049.x. ISSN 1464-4096.
  • Bone, A .; Ncube, F .; Nichols, T .; Noah, N. D (2008). "Le perçage corporel en Angleterre: une enquête sur le perçage pratiqué sur des sites autres que les lobes d'oreille". BMJ. 336 (7658): 1426-1428. Doi: 10.1136 / bmj.39580.497176.25. ISSN 0959-8138. JSTOR 20510103. PMC 2432173. PMID 18556275.
  • Esen, U. I (2008). "Problèmes de santé et de réglementation pour le perçage corporel". BMJ. 337 (jul08 2): 67. doi: 10.1136 / bmj.a595. ISSN 0959-8138. JSTOR 20510253. PMC 2453253. PMID 18614491.
  • Johnsdotter, Sara; Essén, Birgitta (2010). "Les organes génitaux et l'ethnicité: la politique des modifications génitales". Questions de santé reproductive. 18 (35): 29–37. doi: 10.1016 / S0968-8080 (10) 35495-4. ISSN 0968-8080. JSTOR 25767326. Le PMID 20541081.
  • Myers, J. (1992). "MODIFICATION CORPORELLE NON PRINCIPALE: Perçage, Branding, Brutage et Coupage Génital". Journal d'ethnographie contemporaine. 21 (3): 267-306. doi: 10.1177 / 089124192021003001. ISSN 0891-2416.
  • Ferguson, Henry (1999). "Perçage corporel". British Medical Journal. 319 (7225): 1627-1629. doi: 10.1136 / bmj.319.7225.1627. JSTOR 25186687. PMID 10600973.
  • Aubrey, Karen (avril 1995). "Perçage corporel: le nihilisme de genre dans les années 90". Études de la culture populaire. 17 (2): 31–37. JSTOR 23413700.

Références(modifier)

  1. ^ une b Page, Danielle (25 avril 2015). "Comment un piercing de clitoris affecte votre vie sexuelle". Agitation. Récupéré 2018-03-29.
  2. ^ une b Hogan; Rinard, K .; Young, C .; Roberts, A .; Armstrong, M .; Nelius, T. (2010). "Une étude transversale sur des hommes atteints de piercing génital" (PDF). British Journal of Medical Practitioners. 3 (2): 315–322.
  3. ^ Van der Meer, G .; Schultz, W.W .; et al. (2008). "Les piercings intimes chez les femmes". Journal of Psychosomatic Obstetrics & Gynecology. 29 (4): 235-239. doi: 10.1080 / 01674820802621874. PMID 19065394.
  4. ^ L'Apadravya Dans Le Kama Sutra
  5. ^ body-modification.com
  6. ^ Larkin, B. G. (2004). "Les tenants et les aboutissants du perçage corporel". Journal AORN. 79 (2): 330–342. doi: 10.1016 / S0001-2092 (06) 60609-1.
  7. ^ Kasten, E. (2007). Modifications corporelles génitales chez les femmes. Der Gynäkologe, 40 (6), 489-500.
  8. ^ Intimmodifikationen bei Jugendlichen
  9. ^ Libérez la bague de mamelon! Pourquoi un écrivain Vogue se fait percer – Vogue
  10. ^ Jolies filles normales ne se font pas percer les organes génitaux – Vice Magazine
  11. ^ Perçage du corps féminin
  12. ^ Fantasia est percé là-bas – Vie sociale
  13. ^ Piercing du pénis de Pete Doherty – Femme d'abord
  14. ^ une b naij.com
  15. ^ Entretien de Janet Jackson avec Vibe Vixen
  16. ^ Le pénétrateur à pénis de Lenny Kravitz est fier de voir son travail "toujours vivant et renversant" # Penisgate perdure
  17. ^ Piercing génital de Karina Bacchi sur Playboy causa polêmica
  18. ^ Kasten, E. (2007). "Modifications corporelles génitales chez les femmes". Der Gynäkologe. 40 (6): 489–500. doi: 10.1007 / s00129-007-1985-8.
  19. ^ Le piercing génital augmente chez les jeunes de Kumasi – Ghanaweb
  20. ^ VCH Piercings, par Elayne Angel, p. 16-17, Le bulletin officiel de l'Association des perceurs professionnels Archivé 2011-11-22 à la Wayback Machine
  21. ^ Edmunds, Marilyn W. (23 mars 2010). "Pourquoi les femmes choisissent le piercing génital". Medscape. Récupéré 2018-03-29.
  22. ^ une b Fenn, Violet (14 mars 2017). "Pourquoi les piercings génitaux ne sont pas aussi effrayants que vous le pensez". Métro. Récupéré 2018-03-29.
  23. ^ (1) The Point, numéro 38, p.4-6
  24. ^ Lane, David C. (2017). "Comprendre la modification du corps: un cadre basé sur les processus". Boussole de sociologie. 11 (7): e12495. doi: 10.1111 / soc4.12495. ISSN 1751-9020.
  25. ^ Gallagher, Ray (26 février 2016). "Ce que c'est comme obtenir un piercing intime". Agitation. Récupéré 2018-03-29.
  26. ^ Thomas, Jeremy N .; Crosby, Lauren; Milford, Jessica (2015). "Différences entre les sexes parmi les histoires de piercing génital autodéclarées". Comportement déviant. 36 (6): 441–462. doi: 10.1080 / 01639625.2014.944062. ISSN 0163-9625.
  27. ^ Mantegazza, Paolo (2001) (1935). Les relations sexuelles de l'humanité. Traduit par Samuel Putnam. Le groupe Minerva, Inc. ISBN 978-0-89875-411-7.
  28. ^ Rowanchilde, Raven (1996). "Modification génitale masculine". Nature humaine. 7 (2): 189-215. doi: 10.1007 / BF02692110. ISSN 1045-6767. PMID 24203319.
  29. ^ Millner, Vaughn S .; Eichold, Bernard H.; Sharpe, Thomasina H .; Lynn, Sherwood C. (2005). "Premier aperçu des avantages fonctionnels du perçage du capuchon clitoridien". Journal américain d'obstétrique et de gynécologie. 193 (3): 675–676. doi: 10.1016 / j.ajog.2005.02.130. ISSN 0002-9378. PMID 16150259.
  30. ^ Alexander, Brian (4 décembre 2007). "Les amoureux égoïstes peuvent-ils donner aussi bien qu'ils le peuvent?". msnbc.com. Récupéré 2018-03-29.
  31. ^ Stirn, Aglaja (2003). "Perçage corporel: conséquences médicales et motivations psychologiques". Le lancet. 361 (9364): 1205-1215. doi: 10.1016 / S0140-6736 (03) 12955-8. ISSN 0140-6736. PMID 12686054.
  32. ^ Gokhale, R. (2001). "Piercing génital et infections sexuellement transmissibles". Les infections sexuellement transmissibles. 77 (5): 393 – a – 394. doi: 10.1136 / sti.77.5.393-a. ISSN 1368-4973. PMC 1744390. PMID 11588299.
  33. ^ Tampa, Mircea ;; Sarbu, Maria Isabela ;; Limbau, Alexandra ;; Costescu, Monica ;; Benea, Vasile; Georgescu, Simona Roxana (2015). "Piercings masculins génitaux". Journal de l'esprit et des sciences médicales. 2 (1). Récupéré 2018-03-29.
  34. ^ une b Nelius, Thomas; Armstrong, Myrna L .; Rinard, Katherine; Young, Cathy; Hogan, LaMicha; Angel, Elayne (2011). "Piercing génital: Implications diagnostiques et thérapeutiques pour les urologues". Urologie. 78 (5): 998–1007. doi: 10.1016 / j.urology.2011.05.066. ISSN 0090-4295. PMID 22054364.
  35. ^ "Introduction aux piercings génitaux masculins".
  36. ^ Le point Archived 2012-03-25 at the Wayback Machine – Une approche des piercings génitaux, cinquième partie