Regards arrière 2019: REDÉMARRAGE

mis à jour:
Mercredi 17 avril 2019 – 14h25
nom complet / nom de l'organisation:
Université du nord-ouest
Email du contact:
backwardglancesconference@gmail.com
catégories (jusqu'à 5):
ethnicité et identité nationale
film et télévision
études de genre et sexualité
interdisciplinaire
la culture populaire
date limite de soumission:
15 juin 2019

Regards arrière 2019: REDÉMARRAGE

Conférence des étudiants diplômés de Screen Cultures

Département Radio / Télévision / Film, Université Northwestern

27 et 28 septembre 2019

Date limite de soumission: 15 juin 2019

Fuller House, Pics jumeaux, Spiderman, Roseanne, The Twilight Zone, Tomb Raider. Notre paysage cinématographique et télévisuel populaire est inondé de ces propriétés médiatiques maintenant connues sous le nom de redémarrages. Que la prolifération des redémarrages constitue un véritable la relance, donnant une nouvelle vie à des textes anciens, ou une urgence esthétique signalant la fin de l'originalité, il nous incite à nous demander ce que la notion de redémarrage a à offrir dans la relation entre le présent et le passé. Backward Regards, conférence biennale sur l’historiographie et les médias des étudiants diplômés de Northwestern, sollicite des contributions sur le thème du «redémarrage» dans toutes ses nombreuses valences.

Un redémarrage peut signifier un redémarrage ou une réinvention. Cela peut impliquer de reformuler un sujet déjà existant, de recréer une œuvre préexistante ou de revisiter une idée longtemps oubliée. Il s’agit peut-être de réimaginer quelque chose que nous pensons comprendre, ou de rediffuser un message que les générations précédentes ont entendu et que les nouveaux n’ont pas encore reçu. Un redémarrage peut être un renouvellement, mais à l'ère des remakes sans fin, l'utilité et le travail culturel du redémarrage doivent être remis en question. Que révèle le texte redémarré sur son contexte passé et présent? Notre théorie a-t-elle besoin d'un redémarrage autant que nos favoris d'enfance?

Comme tant de néologismes, «reboot» nous vient du monde de l’informatique. Un système électronique est «démarré» lorsque le matériel est allumé et prêt à être utilisé, et nous redémarrons notre technologie lorsque nos protocoles se détériorent, lorsque nous mettons à jour notre système d’exploitation ou si nous voulons une gamme de technologies propres pour que nos programmes fonctionnent sans heurts. Les théoriciens des médias ont souvent revisité la technologie en tant que modèle et métaphore du genre, de la race, des capacités et des mécanismes du pouvoir. Comment le concept de «redémarrage» pourrait-il nous aider à comprendre non seulement les cycles esthétiques et industriels, mais également les grands changements de culture, de politique et de pouvoir?

D'autres sujets peuvent inclure, mais ne sont pas limités à:

  • · Remakes vs. Sequels vs. Reboots
  • · Coulée et travail
  • · Mémoire et nostalgie
  • · Remakes interculturels et transculturels
  • · Les implications sociales, politiques et culturelles de la réinvention
  • · L'histoire des redémarrages
  • · Auteur et fandom
  • · Zombie media et piratage
  • · Réinventer les genres et l'esthétique
  • · Cycles culturels et politiques
  • · Intertextualité / paratextualité / narration multiplateforme
  • · Franchises
  • · Différence raciale, identité racialisée et racisme dans les remakes
  • · Visualisation multigénérationnelle
  • · Remixage et réappropriation

Nous invitons des chercheurs issus de disciplines et de méthodologies différentes, orientés vers l'arrière, vers l'avant et vers le présent. Veuillez envoyer un résumé de 300 mots maximum et une biographie de 100 mots maximum à backwardglancesconference@gmail.com avant le 15 juin 2019. Les participants seront informés avant la mi-juillet. Pour plus d’informations sur la conférence, rendez-vous sur www.backwardglancesconference.wordpress.com